Le site officiel de l'ouvrage de Pascal KOLBER consacré à l'affaire Camille KOLBER " />

Le réseau Z

.

 

Ciel, l'assassin ! le vaudeville khazare... et le "réseau Z."

.

"On en a marre des pédés, des nègres et des arabes, ...

Luxembourg sera détruit et j'irai vivre avec ma famille en Israël...",

dit le commissaire principal Christian K., enregistré le 5 novembre 2010 dans les locaux de la PJ par Pascal Kolber. 

.

.

Le "réseau Z." ? La mafia khazare, financée par l'usure et servie par l'industrie, a mis depuis un siècle en place un réseau de serviles au sein de nos institutions : celui de ses "agenturs". Elle facilite leur promotion rapide sans rapport avec leur compétence, afin d'accélérer la destruction des dernières structures sociales (clergé, royauté, corps de métiers constitués et vie de famille) de nos civilisations, et vise maintenant l'anéantissement de nos Etats nations et leur état de droit selon la doctrine de l'ordo ab chaos (inscrite sur leur dollar)... en vue de générer un "nouvel ordre mondial".

.

Ce remake de l'URSS et du IIIe Reich - qu'il continue et qui domine les USA et l'UE pour viser à une illusoire hégémonie mondiale - verrait la reconstitution de "l'Etat de Cham", en référence au troisième fils de Noé, un empire détruit successivement depuis 4.000 ans par les Hébreux puis les Musulmans. Le monothéisme abrahamique annonce le retour parodique mais bref de cet empire criminel et idolâtre sous le nom de Gog - Magog (Bible) ou Houdj - Madjoudj (Coran) en la personne de l'Etat khazare d'Israël dans son appellation officielle.

.

Cette dictature sanglante serait dirigée avant son anéantissement par l'Antéchrist - Dajjal, un descendant de la tribu de Dan, se prétendant publiquement "le messie" dans une période de chaos généralisé, généré de manière artificielle (attentats sous fausse bannière, dérèglement climatique pré-fabriqué et destruction des Etats-nations par l'ingénierie de l'hypnose sociale / psychotronisme). 

.

Pour parvenir à cette société héritière du fascisme national-socialiste et du marxisme soviétique, le citoyen est transformé en zombi à l'aide de plusieurs leviers : la médecine et l'agriculture chimico-scientistes des poisons, l'endettement des Etats et des citoyens, les guerres coloniales perpétuelles sous des arguments populistes (la démocratie et les attentats terroristes en false-flag) et l'usage massif de suggestions subliminales de type Gavreau dans les lieux publics et via les médias de masse, en appui d'ondes scalaires de type Chandler, diffusées par le réseau d'antennes GWEN. Luxembourg a été en Europe le laboratoire de cette nouvelle folie du totalitarisme, ce qui lui a valu le qualificatif de "laboratoire du IVe reich des riches".

.

Pascal Kolber - Treffainguy a dénoncé cet état de fait et ce projet démentiel dans un ouvrage éponyme ("Luxembourg,  laboratoire du quatrième reich des riches"), confisqué et détruit par la police luxembourgeoise, au gré d'une cabale médiatico-judiciaire. Pascal Kolber avait en effet mis en cause des policiers, qu'il a démontré à l'appui de la condamnation judiciaire du commissaire Fernand Wolff comme les organisateurs et les bénéficiaires du trafic de stupéfiants à Luxembourg, avec en pivot le juge Prosper K. de la XIIIe chambre criminelle pour verrouiller le marché, celui-là même qui condamna le même Pascal Kolber en 2014 à la perpétuité dans l'affaire du meurtre de Hassel. Sur le modèle américain de la CIA, l'argent servirait ainsi à acheter le silence des fonctionnaires, et même à financer les attentats terroristes, attribués à des lampistes anarchistes, trotskistes, policiers amoureux du matériel ou islamistes. Le public est traité comme un idiot et invité à croire dans les plus évidentes invraisemblances médiatiques, pourvu que l'état de terreur artificiel soit entretenu à dessein et que le citoyen agrée à l'abandon de ses libertés et de sa souveraineté. 

.

Comme plusieurs avocats qui l'ont trainé en justice, Pascal Kolber avait soupçonné publiquement le juge d'instruction Ernest N. - le même qui refusa d'inculper l'escroc khazare Madoff et tenta d'enterrer les scandales Landsbanki et Clearstream - d'être un "agentur" mis en place par l'administration Juncker avant son départ. C'est ce même Ernest N. qui fut chargé de l'instruction de l'affaire Kolber par le service secret luxembourgeois, confirmant tous les soupçons par ses abstentions professionnelles inouïes (refus de motiver le renvoi en chambre d'accusation, autorisation de destruction de la scène de crime, refus d'autoriser les expertises complémentaires des écritures des frères Kolber, etc) et une enquête de police judiciaire sans professionnalisme aucun (aucune vérification des alibis de la famille Kolber, trois jours d'enquête sur les lieux, orientation et falsification des expertises par le commissaire principal Christian K., etc).

.

Le juge Ernest N. souffre t-il de problèmes psychiatriques - causés par l'usage intensif de matériel psychotronique sur lui et de lui sur autrui - ou est t-il un "agentur" sioniste, promis à la pendaison pour haute trahison et complicité de crime contre l'humanité ? Quoi qu'il en soit, après avoir informé la presse que l'instruction reprenait en mars 2015 - ce qui ne fut jamais - il l'a réouverte en mai 2016 suite à une émission de télévision, tout en continuant à instruire à charge contre Pascal Kolber, invoquant un hypothétique "autre commandité". Le juge a donc l'ambition de resservir le même second scénario, avec d'autres acteurs, dont il ne fait aucun doute qu'ils seront de nouveaux faux-témoins, recrutés comme tels par la police et le service secret. Le magistrat ne fait ainsi que mettre à exécution une menace émanant de policiers et qui était la suivante : si Pascal Kolber parlait de ce qui se passe dans les cabinets d'instruction et au centre pénitentiaire avec le matériel psychotronique, une nouvelle accusation serait montée contre lui avec de nouveaux faux témoins et la complicité du juge d'instruction Ernest N. On y est !

.

Le harcèlement psychotronique a repris évidemment depuis les locaux de la police judiciaire de Hamm, via le matériel informatique. Faut t-il conclure : problèmes psychiatriques et "agentur" sioniste, à la fois et sans aucun doute ? Luxembourg mérite mieux... les russes se chargeront bientôt de nettoyer la place de la mafia khazare et des "agenturs", ici et en méditerranée. Les luxembourgeois patriotes leur en seront gré. 

.

Pascal Kolber avait également visé dans ses écrits des membres du parquet, comme la substitut Martine W. (l'ancienne maîtresse du juge Proper K.) et le premier avocat général Jeannot N. - son intime suivant et depuis au conseil d'Etat - comme de possibles "agenturs" chargés de protéger la mafia d'illuminés à Luxembourg des poursuites judiciaires et d'assurer un verrouillage institutionnel au préjudice des opposants à la culture et au projet de "nouvel ordre mondial" des Khazares.

.

Les Khazares : les descendants de Cham et Nemrod (et non pas de Sem et Abraham),

leur rôle dans la création de l'URSS, du IIIe reich et de l'empire anglo-saxon avec au centre l'Etat sioniste

(sur les mythes khazares des peuples "aryen" et "juif" : voir l'essai de l'israélien Shlomo Sand,

https://fr.wikipedia.org/wiki/Comment_le_peuple_juif_fut_inventé).

.

Exposé d'un éminent maître en eschatologie sémitique sur l'imposture khazare :

https://www.youtube.com/watch?v=R-sM3-LEwkc

.

 

.

Sans viser ici personne en particulier, il n'est pas exclu que tout ce "petit monde d'agenturs et d'acteurs" des milieux interlopes du Khazarisme ne se retrouve pas en "back-room" dans des "contre-rites", dont on connait les moeurs sexuelles basées sur la copulation de groupe et l'échange de "diablesses" en rouge et noir... et d'enfants innocents, lorsque ces derniers ne sont pas assassinés sur le modèle du culte biblique de Moloch. Rien n'est impossible à Luxembourg, qui tient lieu d'anus mundi dans la géographie maudite du satanisme moderne, et tend à reproduire servilement ce qui se passe dans l'espace anglo-saxon (voir la vidéo plus loin) et ce qu'antérieurement les Bochéviques firent endurer aux chrétiens orthodoxes d'Europe de l'Est.

.

L'Union européenne et sa parodie de la tour de Babel à Strasbourg ne sont que l'émanation extérieure d'un délirant programme antisémite, appuyé sur une parodie des rites antiques de fertilité et de leurs initiations à mystère. On comprend mieux dés lors les propos très plaisants (en première instance et dans le texte du jugement de la XIIIe chambre criminelle de Luxembourg) du juge Prosper K. sur les activités de partouze et de prostitution de Deritto I. B. et de Manuel M., le principal accusateur de Jérémy B. et son ancien amant éconduit (voir "L'enquête 1").

.

La vie sexuelle trépidante au palais de justice et à la police judiciaire, tout comme les adhésions politiques et pseudo-initiatiques des acteurs dans ce procès, n'ont en soi aucun intérêt. Chacun est libre de ses pratiques et de ses opinions, y compris pseudo-religieuses et contre-initiatiques. Par contre, ces éléments sont relevants si on veut comprendre à quelles fins et selon quelles accusations le fils ainé de Camille Kolber, c'est à dire Pascal Kolber, a été "jeté dans le feu" du système répressif et carcéral et pourquoi on lui a reproché des faits qu'il n'avait jamais commis. Il fallait faire de Pascal Kolber un bouc émissaire homosexuel, aristocrate et sémite à offrir en holocauste à la population luxembourgeoise. 

.

Le reproche du mensonge, du vol, de l'usage de la prostitution et du meurtre qui a été fait à Pascal Kolber par certains "agenturs" à la police et à la justice est en réalité celui adressé généralement aux "fils de Cham", quelle que soit leur identité historique (nemrodiens, gens de Babel, Assyriens, Babyloniens, Khazars et autres "Illuminés" dans l'administration luxembourgeoise et européenne). La mise à mort judiciaire de Pascal Kolber - et d'autant le rituel satanique en amont autour du corps de Camille Kolber (visiblement mort cliniquement d'une overdose de cocaïne puis "fini à la hache") - était t-il un rite ou plutôt un pseudo-rite, par lequel la communauté des "agenturs" s'envoyaient un message à elle-même et mettait en garde ceux qui entendraient démasquer ses pratiques et ses projets délirants ?      

.

La procédure judiciaire de l'affaire Kolber sonne t-elle comme l'aveu d'une conspiration, menée par un groupe de "sectateurs" unis par un serment et une cause secrète au sein de l'institution ? La question est légitime et la réponse documentée...

.

Comment expliquer l'importance et l'exploitation de la mention "pédophile" du pseudo-rite autour du corps du pauvre Camille Kolber et les hurlements autour de la question de l'adoption des acteurs judiciaires, relation hors norme qui aurait fait du "fils-amant" le coupable désigné d'avance ?  Les déclarations de l'ancien premier avocat général Jeannot N. aux journalistes de France 2 - reprises dans "Faites entrer l'accusé - le mystère de Hassel" - sont certainement assez étranges pour ne pas l'innocenter d'accusations de parti-pris contre Pascal Kolber, en dépit d'éléments factuels de preuve "en béton" contre la famille K. (en particulier le mobile financier et les agissements antérieurs et postérieurs au crime du frère de la victime Julien K.) et le dernier partenaire sexuel de Camille Kolber (dont l'ADN est sur les objets ayant servi à nettoyer l'arme du crime). "Agentur" et grotesque vont de paire dans le mode de communication sataniste : satan est le singe de Dieu, le cynique moqueur de l'humanité et le générateur d'êtres difformes, physiquement et psychologiquement. On y est... 

.

.

Ce sont mêmes trois magistrats "chevronnés" et "suspects" (aux yeux de la résistance au sionisme) qui s'acharnèrent sur Pascal Kolber en première instance :

- un juge d'instruction décrié de toute part,

- un président de première juridiction histrion, hurlant son homophobie, sa xénophobie et son antisémitisme aux audiences (dans une spectacle de vaudeville pré-électoral où deux gays allaient prendre le pouvoir à la sécurité intérieure et comme premier ministre),

- et un avocat général imbus de certitudes, ironisant et sûr de son fait, car s'appuyant sur les notes blanches du service secret lié à "l'Etat khazare" et assuré du soutien du parti atlantiste.

.

Les accusations seront reproduites à la nausée sur France 2 dans "Faites entrer l'accusé" le 27 mars 2016, où le magistrat Jeannot N. grimace et ironise sur le fait que Pascal Kolber ait eu un alibi, alors que le service secret lui avait assuré que ce dernier serait un "gourou", meurtrier au premier degré et auteur d'un rituel satanique. La mort dans l'âme, il avait du accepter un scénario de commandite, lequel d'ailleurs il avait eu lui-même le plus grand mal du monde à croire "sérieusement". Un comble ! On remarque également l'humour grinçant du premier avocat général au parquet de Luxembourg, engoncé dans son double menton le rictus aux lèvres : "la peine ? C'est comme en cosmétique... trois fois perpétuité, ah ah ah !". Le lecteur appréciera...

.

La corde est en train de se nouer pour les "agenturs", avec en perspective le sabordage des Etats-Unis par la haute-finance khazare (suite à la réforme monétaire chinoise de 2016 - "le nouveau Yen or"), qui n'aura dés lors que faire de ses pathétiques victimes/complices luxembourgeois, et l'anéantissement de leur Etat parodique au proche-Orient en 2019 (par les forces de "l'axe de libération" : Russie, Iran, Algérie, Serbie et Chine). L'Europe va passer un "sale quart d'heure" en paiement de sa dette coloniale, dans laquelle la mafia khazare a joué le rôle d'aiguillon, en particulier ses trois dernières capitales de "boches de l'ouest" (Strasbourg, Luxembourg et Bruxelles). Les crimes et la haute trahison de Luxembourg, qui s'était pourtant épargné sagement ceux du nazisme et du bolchévisme, vont se payer dans un bain de sang et une destruction, qui rappelleront le sort de Berlin en 1945 et le spectacle sordide autour de la mort de Camille Kolber. L'or de Faust... 

.

Pascal Kolber avait également dénoncé publiquement la forfaiture de Jean-Paul K., un bâtonnier suspecté d'être un avocat "agentur", comme ayant accepté l'utilisation de matériel psychotronique illégal et pathogène dans les cabinets d'instruction et les tribunaux de Luxembourg, alors qu'il était à la tête du barreau de Luxembourg. C'est un de ses employés, un Me Eric S. aux traits et au comportement khazares caractéristiques de "robot" (le visage de profil et les dénégations schizophréniques des évidences et de la logique élémentaires), qui fut chargé par Julien K. (le frère de Camille Kolber) de : "semer le doute dans l'esprit des magistrats" (avoue t-il sur France 2, à la minute 88:20 de "Faites entrer l'accusé - le mystère de Hassel").

.

Opération réussie en première instance mais échec en seconde instance (cour d'appel), où l'avocat d'un des plus plausibles vrais meurtriers dut faire face à l'avocate déterminée des réseaux pro-palestiniens : Me Liliane Glock ! La mafia khazare en échec à Luxembourg, avant son échec et mat très proche dans son repaire de pirates ! Un événement, pas seulement dans les anales judiciaires ! 

.

.

Liste de lectures pour comprendre le "réseau Z." :

.

Histoire de la mafia khazare : le "réseau Z." et ses mythes 

https://www.youtube.com/watch?v=988eyCUMKl8 

et https://www.youtube.com/watch?v=z3LNdivpPpU

.

Description par un universitaire des projets de la secte du "nouvel ordre mondial" : 

https://www.youtube.com/watch?v=5o4iCWr_-YM

.

Le financement, les agenturs et les pratiques criminelles du "réseau Z." :

https://www.youtube.com/watch?v=pD3qgpfOSUs

.

Les avertissements des Jésuites dans les années 80 :

http://rustyjames.canalblog.com/archives/2011/12/05/22888500.html

.

L'origine, les moyens et les dessous occultistes du "réseau Z." au Luxembourg et dans le monde (satanisme, luciférianisme et spiritisme) :

https://www.youtube.com/watch?v=aUtN1yNEOrk

 

 

.

Un "Nuremberg du psychotronisme" ? 

.